Comment réussir la peinture d’un plafond ?


Tout le monde a une notion de base pour se lancer dans la pratique de la peinture, notamment celle du plafond. Mais pour fournir des travaux de pro, il faut plus que des simples notions. En effet, il ne suffit pas uniquement de remuer le pinceau de gauche à droite, il faut de la technicité et de la précision, sans oublier la bonne dose de préparation.

Avant de peindre le plafond…

Peindre un plafond est une chose, le peindre sans trace en est une autre. Ceci est pour dire que réussir le revêtement d’un plafond fait appel à l’emploi d’une méthode particulière et de l’attention. Comme tout autre type de travaux de peinture, elle nécessite une préparation. Mais avant toutes choses, il faut dégager les meubles de la pièce, à défaut de moyen, les couvrir des emballages en plastiques pour les protéger contre les éclaboussures. Des rubans adhésifs sont aussi à appliquer sur les zones à protéger notamment les coins des murs. Le système de chauffage est également à voir de prêt, car cette opération exige une température favorable pour permettre le séchage rapide. Il convient par la suite de procéder au lavage de la surface en utilisant une brosse métallique et d’une éponge à gratter.

L’application proprement dite

Bien peindre son plafond amène à dire qu’on a choisi la bonne qualité de peinture. Naturellement, la finition la couleur et les effets ainsi que les caractéristiques doivent être prises en compte. La plupart des temps, c’est la peinture acrylique qui est la plus appropriée pour sa facilité d’application. La version bicouche est plus recommandée, car elle laisse moins de traces lors de son utilisation. Généralement, l’opération se fait avec un rouleau muni d’une manche pour atteindre la hauteur de la surface et pour y repartir la peinture de manière lisse, donc sans trace de rouleau. Ces dernières qui constituent toujours un des plus grands obstacles pour ceux qui projettent de peindre leur plafond. Des gestes qui paraissent simples s’avèrent propices pour réussir l’opération, c’est le cas par exemple des mouvements souples et sans pressions pour uniformiser l’application.

De quoi doit-on disposer ?

Bien que le produit soit d’une qualité irréprochable, la peinture de plafond ne réussirait pas à défaut d’utilisation des matériaux performants. Sachant que la surface est rarement accessible à hauteur d’homme, il faut faire usage d’un escabeau, un rouleau pour atteindre tous les recoins avec la peinture, et ce, dès la première couche. Les travaux de peinture nécessitent également des pinceaux, des brosses, des bandes adhésives. Ce blog est atout pour comprendre les différentes techniques afin de réussir en bonne et due forme les projets de peinture de plafond.

Précédent La location de bureau à Nantes: un investissement rentable
Suivant Comment faire un joint en silicone?