La copropriété pour améliorer l’accessibilité aux quartiers recherchés


Au cours des dernières années, le marché de l’immobilier a vu le nombre de projets de copropriété monter en flèche, surtout sur l’île de Montréal et dans les environs. Les immeubles à condo ont pris leur place parmi les types d’habitation les plus populaires et leur expansion s’étend maintenant sur tous les coins de la métropole et même sur la couronne nord et la couronne sud.

Comment expliquer un tel engouement pour la copropriété? La vie en condo est bien différente de celle dans une maison unifamiliale : les espaces communs sont partagés, un règlement de copropriété est imposé pour assurer la cohabitation harmonieuse des copropriétaires et des frais de condo sont exigés. Par contre, l’entretien et la gestion des lieux sont principalement assurés par le syndicat de copropriété, la proximité des voisins contribue à créer un esprit de communauté et les copropriétés sont généralement plus abordables que les habitations isolées.

Pour les municipalités, la copropriété a aussi l’avantage de loger un plus grand nombre de personnes dans un même quartier, ce qui peut renforcer l’économie et offrir une solution intéressante au manque d’espace en ville.

Économie d’espace

Évidemment, un contexte urbain est synonyme d’une plus grande densité de la population. Lorsque les terrains sont en nombre limité et que l’espace est restreint, il est essentiel pour les villes de trouver une manière de loger leurs citoyens sur un plus petit territoire. Pour ce faire, la copropriété permet d’atteindre une densité comparable à celle des immeubles locatifs, tout en permettant aux occupants d’être propriétaires de leur unité et de profiter d’une habitation de qualité.

Lorsque les immeubles à condo atteignent une certaine taille, ils incluent généralement des équipements et des services mis à la disposition des occupants (terrasse, salle de sport, etc.), mais qui peuvent aussi, dans certains cas, servir à tout le quartier. Par exemple, certaines tours à condos, surtout au Centre-Ville, comprennent des commerces au rez-de-chaussée qui profitent à toute la population du quartier.

Les copropriétés sont d’ailleurs soumises aux mêmes normes de construction et aux mêmes règlements municipaux que les autres bâtiments. Ils peuvent donc être intégrés de façon réfléchie à un quartier et contribuer à sa qualité de vie.

On comprend mieux pourquoi la copropriété est un type d’habitation qui s’intègre bien dans le paysage urbain.

Devenir propriétaire dans un quartier dispendieux

Pour les ménages, la vie en copropriété est aussi une solution intéressante. Entre autres, ceux qui cherchent à s’installer dans un quartier de qualité, mais qui n’ont pas les moyens de s’offrir une maison unifamiliale, pourront se tourner vers des options plus abordables en copropriété. Par exemple, un condo neuf dans le West Island sera à la portée d’un plus grand nombre d’acheteurs qu’une maison unifamiliale avec un terrain dans le même secteur.

Pour toutes ces raisons, il y a fort à parier que la construction de nouvelles copropriétés continuera à gagner en popularité, autant auprès des promoteurs immobiliers qui les mettent en chantier qu’auprès des ménages qui seront leurs futurs acheteurs.

Précédent 5 astuces déco pour personnaliser son intérieur lorsqu’on est locataire.
Suivant Comment poser soi-même du béton ciré ?