Étapes lors de l’achat d’une maison: l’emprunt à la banque


Considérant que l’achat d’une maison représente probablement l’investissement le plus important que vous effectuerez dans votre vie, ce projet doit être non seulement mûrement réfléchi mais également bien préparé. À cet effet, il vous faudra respecter un certain processus en commençant par vos démarches auprès des institutions financières. Aussi, quelles sont les étapes requises pour assurer votre emprunt à la banque? Voici quelques conseils pour vous éclairer.

Évaluer votre capacité financière

Avant d’investir dans l’immobilier, il est avant tout chose nécessaire d’analyser vos finances. Autrement dit, faîtes un bilan en considérant certains éléments comme le revenu annuel de votre foyer, le montant de vos dépenses courantes et de vos dettes. Cela étant fait, il vous est alors possible d’estimer votre capacité d’emprunt. Mais attention, n’oubliez pas qu’un investissement dans un projet de maison neuve ou autre génère de nombreux frais tels les coûts relatifs aux transactions hypothécaires, aux taxes (municipales, scolaires, mutation, TPS/TVH dans certains cas), à l’inspection et à l’évaluation de la résidence et aux assurances (habitation, vie).

Définir la mise de fonds

Votre capacité d’emprunt déterminée, établissez alors votre mise de fonds. Notez que ce montant de dépôt doit être défini judicieusement. En effet, bien qu’il soit possible d’obtenir un prêt hypothécaire avec seulement une mise de fonds de 5% sur le prix d’achat, sachez que pour un dépôt de 20%, vous serez exemptés des frais relatifs à l’assurance de prêt hypothécaire (SCHL). Mais alors, où trouver de tels montants? Outre vos économies, le gouvernement fédéral vous offre la possibilité d’utiliser la somme épargnée sur vos REER et cela sans être imposable (RAP). Bien entendu, il vous faudra rembourser ce montant, vous bénéficierez de 15 ans pour le faire.

Une demande de prêt pré-autorisé: pourquoi?

Vient alors l’étape de faire une demande de prêt pré-autorisé auprès de votre institution financière. Outre le fait que vous bénéficierez d’un taux d’intérêt constant pour une période de 3 mois, cette démarche offre l’avantage d’améliorer votre crédibilité auprès du vendeur. Il ne vous reste plus qu’à dénicher une maison de prestige neuve à vendre et à mettre de l’avant vos talents de négociateur pour ainsi conclure une offre d’achat.

Ce qu’il faut savoir sur le financement

Une fois l’offre d’achat conclue, il vous reste à définir les clauses de votre prêt hypothécaire. Les options sont alors multiples car vous pourriez en effet vous orienter vers un prêt fermé, ouvert ou convertible, réaliser vos remboursements à taux fixes ou à taux variables, choisir une période d’amortissement variant de 15 à 30 ans et effectuer des versements hebdomadaires, aux deux semaines, bi-mensuels ou mensuels. Bien entendu, ces décisions vous reviennent et reposent essentiellement sur votre situation professionnelle, votre mode de vie et vos projets futurs (rénovation, revente de la résidence…). À vous de déterminer les facteurs de risque!

En résumé, pour profiter pleinement et avec sérénité de votre investissement immobilier, il demeure primordial d’évaluer avec exactitude votre capacité financière et cela en considérant les imprévus. Cela étant, les démarches auprès de votre institution financière paraîtront alors relativement aisées.

Précédent Réparer les fissures dans vos fondations
Suivant Aménagement de cuisine – quel type de mobilier de cuisine choisir ?