Gérer la différence culturelle quand on travaille avec des fournisseurs chinois


Faire affaire avec les Chinois est actuellement l’une des stratégies marketing les plus tendances sur le marché international. Les chiffres sur l’importation des produits de Chine en sont la preuve. Cependant, la difficulté majeure pour une entreprise souhaitant entretenir une coopération avec les fournisseurs chinois, est le plus souvent l’obstacle culturel.

Ces petits gestes qui disent beaucoup pour les Chinois

Nous savons tous que les Chinois sont fiers de leur culture et attaché aux valeurs qu’elle porte. Pour eux, le règlement est simple, celui qui n’appartient pas au territoire doit respecter la culture locale. Ainsi, une entreprise qui traite avec les fournisseurs chinois doit s’adapter, faire preuve de savoir-vivre et de savoir-faire. Tout doit commencer dans la phase préliminaire à la négociation. Réputé pour être accueillant, votre fournisseur n’hésitera pas à vous proposer des invitations, voire même vous accompagner pour une visite complète d’une région. Si c’est le cas, il ne faut surtout pas refuser puisque c’est une marque d’estime.

Vos fournisseurs estiment leurs coutumes

Les Chinois ont quelques habitudes qui peuvent vous surprendre. En donnant sa carte de visite par exemple, les grossistes en Chine s’inclineront en la donnant avec ces deux mains. Vous pouvez en faire de même. Contrairement aux coutumes de la majorité des pays, les Chinois ne se disent pas bonjour en arrivant. Un simple geste de la tête suffit. Par ailleurs, la traduction est une tâche difficile, mais très importante. N’hésitez pas à offrir un petit présent, simple ou prestigieux, mais luxe. Actuellement, nombreux sont ceux qui recourent à des médiateurs qui maitrisent bien la culture chinoise pour assurer la conclusion d’un contrat.

Précédent Comment obtenir un cadre design et esthétique pour son entreprise ?
Suivant Comment choisir sa porte d'entrée?