Immobilier : la construction de logements neufs en repli


Au deuxième trimestre de l’année en cours, la construction d’habitations neuves affiche un net repli, malgré les certains signaux positifs. Parallèlement, après neuf mois de berne, le nombre de permis de constructions accordés repart à la hausse. De tels résultats expliquent de ce fait la légère hausse des loyers constatée sur la même période.

Constructions neuves en baisse de plus de 7 %

En berne depuis 2014, le marché immobilier de la construction neuve poursuit sa chute en ce deuxième trimestre 2015 annonce le ministère du Logement. En effet, sur la période d’avril à juin dernier,  le nombre de logements neufs affiche un repli de l’ordre de 7,4 % par rapport au deuxième trimestre de l’année précédente, considérée comme étant une année noire de la construction neuve. Seulement 86 100 logements neufs ont été référencés au titre du deuxième trimestre de l’année en cours. Cette rétraction des habitations neuves favorise alors l’augmentation des demandes de logements en location voir ici. Effectivement, cette baisse du nombre de mise en chantier ne fait qu’aggraver le manque de logements actuellement constaté en France.

Augmentation de 5,3 % des mises en construction

Par ailleurs, il s’avère pourtant que le nombre de mise en construction a affiché une légère augmentation sur la même période. Le nombre de permis de construction accordé a effectivement progressé de 5,3% sur une période d’un an, une grande première en neuf mois de déclin.  Sur le trimestre, cette hausse s’inscrit à près de 4 %, pour se chiffrer à 92 100 permis de construire accordés en trois mois. Malgré ce signal positif, le nombre de permis de construction indique toujours que le marché des logements neufs demeure dans le rouge, avec un repli avoisinant les 5,4 % sur l’année écoulée, relatif à 362 400 unités.

Une hausse mesurée des loyers

Après un si triste record au niveau de la construction d’habitations neuves, il s’avère donc difficile pour l’heure l’imaginer une reprise prochaine du secteur. Les nouveaux acquéreurs sont donc pénalisés par une telle situation, dans la mesure où le mètre carré d’un appartement neuf s’élève en moyenne à près de 4 000 €, contre approximativement 3 300 € le m² pour un appartement ancien. Cependant, face à la demande croissante en logement, le deuxième trimestre marque également une hausse mesurée au niveau des loyers sur tout le territoire français. Sur 12 mois, le loyer en France affiche une progression de 0,08 %.

Précédent Quitter son logement dans de bonnes conditions
Suivant Comment obtenir le statut LMP ?