Indispensable peinture, oui, mais sans plomb !


Nous pouvons être exposés au plomb dans les anciennes habitations qui étaient souvent pourvues de canalisations en plomb et dont les murs étaient peints avec de la peinture au plomb.

Les raisons d’être du plomb dans la peinture

Avant 1948, le plomb était un élément de composition essentiel de la peinture. Son addition dans la peinture vient de son pouvoir couvrant et fongicide, et de sa propriété anti-humidité. Pourtant, suite à des recherches médicales, il s’est avéré que le plomb est un élément dangereux et hautement toxique. Il peut provoquer des troubles de croissance et des maladies neurologiques, notamment chez les enfants. Du coup, une réglementation officielle est désormais appliquée quant à la production de peintures ; en effet, depuis 1955, les peintures à base de plomb sont interdites.
Ce que dit la réglementation en vigueur

Aujourd’hui, un diagnostic plomb est imposé avant la vente de tout immeuble construit avant 1948 ou si un cas de maladie neurologique tel le saturnisme y est détecté. Si le diagnostic s’avère positif sur des surfaces peintes et dégradées, les autorités imposent des travaux de réparation. Par contre, si la peinture est encore en bon état, le risque est minimisé. Pour plus de sécurité, il est conseillé de faire disparaître toute trace de peinture au plomb dans les habitations.
Pour achetez vos peintures en ligne, cliquez ici.

Les solutions proposées pour s’en débarrasser

Faire réaliser un diagnostic ou faire analyser un échantillon par un professionnel. Si le résultat est positif, des travaux d’éradication de plomb par des professionnels s’imposent. Ces travaux consistent à repeindre les murs « infectés » s’ils sont encore en bon état, sinon les décaper carrément et tout repeindre. Le Ministère de l’Équipement peut aider à trouver un technicien compétent et agréé. À cause des sérieux risques de santé, les particuliers ne doivent pas s’occuper de ce type de travaux. Quant au coût des travaux, il peut se révéler onéreux. Des subventions peuvent être obtenues auprès de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) – après étude du devis des travaux.

Précédent Clôture de chantier grillagée, mixte ou pleine ?
Suivant La transaction immobilière : Comment bien dérouler cette opération ?