LED et architecture.


La LED permet une grande qualité et une grande mobilité de la lumière. Son adaptabilité lui permet d’être utilisée dans d’innombrables situations. Dans une utilisation d’éclairage basique, la  source d’éclairage LED donne une lumière pure et puissante. La LED présente également l’avantage d’être économe en énergie, en chaleur et en espace. L’architecture est, au-delà de l’aspect purement technique, la mise en valeur des volumes et des espaces. Il est donc tout à fait logique de voir la LED se mettre au service des architectes et de leurs créations. La lumière en général est souvent utilisée par les architectes pour mettre en valeur une pièce, un espace, une ligne ou un aspect spécifique d’un bâtiment. Les architectes suivent les tendances générales et sont donc de plus en plus nombreux à utiliser et incorporer la LED dans leurs constructions. Il y a trois approches possibles pour allier lumière et architecture : architectonique, émotionnelle et communicative. Ces trois voies déjà fréquemment explorées par les architectes  sont mises en avant par les possibilités et avancées technologiques permises par la LED.

Architectonique :

Le concept d’architectonie est de mettre en valeur l’architecture du bâtiment grâce à la lumière. Dans ce cas, la lumière aide l’architecte à mettre en avant les matériaux qu’il a utilisés, les lignes qu’il a tracées et lui permet de mettre en avant la structure naturelle des façades. La lumière est alors simplement un élément qui compose le bâtiment, c’est un outil architectural utilisé par le concepteur pour arriver au résultat final escompté.

Émotionnelle :

Contrairement à l’architectonique, l’approche émotionnelle de l’éclairage d’un bâtiment n’a pas pour but de souligner l’architecture mais de modifier et de moduler la perception que nous avons d’un bâtiment en affectant nos émotions.  C’est la nuit que ces bâtiments prennent et révèlent leur véritable identité. C’est en s’allumant que les lumières permettent à l’architecture de jouer avec nos émotions et nos perceptions des volumes et espaces. Ici, la lumière est plus qu’un simple élément du bâtiment, c’est son âme.

Communicative :

Dans les cas précédents, la lumière était un élément de l’architecture comme le sont les structures métalliques ou bétonnés. Mais l’approche communicative de l’éclairage d’un bâtiment est différente. Ici, la lumière utilise le bâtiment et l’architecture de ce dernier comme un simple support sur lequel s’étaler pour faire passer son message. Le but de la lumière dans ce cas est de communiquer avec l’environnement direct du bâtiment grâce à un message, un slogan, une image ou un logo.

Quelque soit la voie choisie, la LED ouvre de nouvelles possibilités et de nouvelles perspectives pour l’éclairage architectural. La LED a apporté de nombreuses avancées technologiques comme la possibilité de régler l’intensité de la lumière ou encore la possibilité (due à la taille réduite des LED) d’éclairer des façades depuis l’intérieur des bâtiments. Ces avancées ont permis aux architectes d’optimiser l’utilisation de la lumière dans leurs créations et ainsi de pouvoir réellement explorer, et de façon approfondie, les trois voies d’éclairages de façades.

Alors, certes, nous ne sommes pas tous des architectes mais avec quelques LED bien placées, nous pouvons nous aussi éclairer nos extérieurs selon l’une des trois voies (comme des pros). Pour cela, un seul clic sur www.led-flash.fr pour découvrir une large gamme de sources lumineuses LED.

Précédent Chauffage pour votre maison
Suivant Comment bien remplir une boite de déménagement