Les banlieues se transforment en petites métropoles!


Au cours des dernières années, la ville de Montréal a connu un exode des jeunes familles vers les banlieues. La plupart des ménages qui choisissent de se déplacer hors de la métropole citent le coût élevé des propriétés, ainsi qu’une perception négative du milieu de vie offert par la ville pour élever de jeunes enfants.

Les futurs parents ont donc tendance à privilégier la banlieue : il leur est plus facile de trouver une propriété spacieuse et souvent pourvue d’un terrain où leurs enfants pourront jouer en toute sécurité, ce qui n’est pas commun en région urbaine. Plusieurs familles sont aussi d’avis que les espaces verts et les parcs sont plus accessibles en périphérie de Montréal que dans la métropole.

Les villes des banlieues répondent à cette demande en multipliant les nouveaux développements immobiliers. Un ménage à la recherche d’une maison neuve à Terrebonne, par exemple, aura le choix entre des maisons unifamiliales, des maisons de ville et des condos, éparpillés dans une multitude de nouveaux projets domiciliaires.

Quelques inconvénients

Toutefois, vivre en banlieue entraîne son lot de compromis. Entre autres, les grandes distances à parcourir pour avoir accès aux services (écoles, épiceries, centres commerciaux, services de santé, etc.) requièrent souvent l’usage d’une voiture. Plusieurs études tendent d’ailleurs à démontrer que le coût relié à l’achat d’une voiture supplémentaire pour une famille annule les économies reliées aux prix avantageux des propriétés en banlieue. En prenant aussi en considération les nombreuses heures perdues sur la route aux heures de pointe, le rêve de la banlieue perd de son attrait.

Les banlieues à la recherche de solutions

Conscientes de cette réalité, les municipalités en périphérie de Montréal redéfinissent leur planification urbaine pour mieux répondre aux besoins de leurs citoyens. Une nouvelle tendance se dessine parmi les nouveaux projets résidentiels : la planification intégrée des quartiers. Ce concept, qui gagne constamment en popularité, consiste à privilégier une densification planifiée des quartiers résidentiels.

L’objectif est de recréer les avantages de la vie en ville dans un contexte périurbain, avec la planification de quartiers écoresponsables offrant un meilleur accès aux services et aux commerces (avec un système de transport en commun efficace) et comprenant de nouveaux pôles d’emploi. Bon nombre de maisons neuves à vendre à Terrebonne, par exemple, se trouvent dans ce type de nouveaux quartiers.

Une adaptation des services

Devant la croissance de la population des banlieues, l’offre des commerces et des services aux citoyens connaît aussi une transformation. Les villes qui accueillent les jeunes familles s’assurent de répondre aux besoins de leurs nouveaux citoyens en favorisant la construction de nouvelles écoles, de parcs et de centres des loisirs.

On remarque aussi une multiplication des centres commerciaux qui s’installent à proximité des populations grandissantes des municipalités. Pour faciliter les déplacements, les systèmes de transport connaissent aussi des transformations afin de relier plus efficacement les quartiers résidentiels aux grands centres. Il semble donc que la densification des banlieues donne naissance à de nouveaux centres urbains qui redéfinissent les notions de la vie en ville ou en banlieue.

Précédent Les sources de financement à étudier pour l'achat d'une maison
Suivant Ce qu’il faut savoir sur son équipement sanitaire