Les différents critères pour estimer le bon prix d’un bien immobilier


Chaque logement est doté de particularités qui lui sont propres. Afin de pouvoir l’estimer à sa juste valeur, il faut tenir compte de plusieurs critères, allant de l’emplacement à l’état général, en passant par les travaux à réaliser ou déjà effectués. Focus sur les éléments qui viennent impacter sur le prix d’un bien immobilier.

La situation ou l’emplacement du logement

Pour estimer au mieux la valeur d’un bien immobilier, les moyennes statistiques dans son secteur géographique ne constituent pas une référence. Sur ce site, vous trouverez un large choix de panneau isolant de fibre de bois, permettant d’augmenter la valeur de votre bien immobilier, à la vente ou à l’achat. Les produits Steico Flex offrent ainsi à l’achat un rapport qualité/prix optimal. D’autres critères viennent impacter sur le prix d’une maison ou d’un appartement, à savoir l’emplacement du logement. Un bon emplacement consiste à être situé à proximité des secteurs d’activités professionnelles ou des services, en centre-ville ou à proximité de commerces ou d’établissement scolaire au besoin. Une zone calme, la vue panoramique sur la mer ou les montagnes, mais également une bonne exposition au soleil rehausse la valeur d’un bien immobilier. Les logements dotés d’un bon emplacement gardent ainsi une bonne valeur sur le long terme. Il sera par ailleurs plus facile de vendre une maison en centre-ville pour les grandes agglomérations ou dans une localité ou un quartier offrant un excellent cadre de vie.

Surface du bien immobilier

Plus un logement est grand, moins le mètre carré est estimé à la hausse. De manière générale, l’estimation du prix au mètre carré d’un logement baisse lorsque la surface augmente. Lorsqu’il faut évaluer le prix d’un bien immobilier dans un quartier, en se basant sur sa taille, le prix moyen au mètre carré n’est pas fiable, il donne tout au plus une vague indication. Il faut plutôt procéder par découpage par type de logements. Il faut aussi prendre en compte l’agencement des pièces du logement. Cela vous permettra de voir si la répartition des pièces est commode et peut faire gagner de l’espace. Le nombre de pièces facilitera également l’estimation d’un bien immobilier, basé sur sa taille. A cet effet, vous avez plus de chance de vendre un logement de 70 m² doté de deux chambres, plutôt qu’un bien ayant la même surface avec une chambre unique. Il en est de même pour un F3, un type de logement facile à vendre, surtout auprès des ménages.

L’âge du bien immobilier et la qualité de la construction

Lorsqu’un bien immobilier est ancien, il se dégrade au fil des années. Toutefois, si un entretien régulier, ainsi que des rénovations ont été effectués au moment opportun, sa valeur reste à la hausse. Ainsi, déterminer l’âge d’un bien permet d’évaluer, entre autres, l’état de la structure globale, l’isolation ou le système de chauffage. Pour estimer à la hausse un bien immobilier, il est primordial de prendre en compte ces éléments. En effet, le prix d’un bien est en fonction de son état. Il est par ailleurs capital d’effectuer des travaux avant toute transaction, en utilisant des matériaux de haute qualité. Pour illustrer cela, comparez deux logements de taille identique, situés dans un même immeuble des années 1960. L’un offre une mauvaise qualité de construction, alors que l’autre a été entièrement rénové avec des matériaux de qualité. Le futur acquéreur se tournera sûrement vers le logement restauré avec des matériaux de qualité supérieure, même si le prix demandé est nettement plus élevé.

Précédent Les précautions à prendre avant de construire une maison en bord de mer
Suivant Comment poser de la mosaïque soi-même