Les équipements de protection indispensable pour un chantier


Les ouvriers sont confrontés tous les jours à des risques d’accident et de danger potentiellement mortel, et leurs travaux ne sont pas de tout repos. Les équipements de travail et de protection sont indispensables pour eux afin de rendre leur devoir plus sûr et moins dur. Les risques sont ainsi minimisés et les vies des personnes présentes dans les chantiers sont presque assurées. Il y a deux types d’équipement: EPI (équipement de Protection Individuelle) et EPC (Équipement de protection collective)

Les différents types et leurs utilités

Quand on parle d’ouvrier dans les chantiers, on imagine tout de suite une personne sûrement avec un casque, des lunettes de protection, des gilets ou bien en combinaison de travail et les chaussures de sécurité. En effet l’ensemble de tout ce qu’ils peuvent ou qu’ils doivent porter pendant leur service constitue les équipements de protection.

Commençons par la tête, l’ouvrier devrait s’équiper d’un casque de sécurité pour sa sécurité, celui-ci consiste à protéger la personne des objets potentiellement dangereux qui peuvent tomber ou bien être lancés sur la tête de la personne. Néanmoins, ils sont très légers et très aérés, car ils sont faits à base de plastique très dur et la surface du contact avec la tête est très minime. Avec le casque, il y a aussi les caches oreilles ou casque antibruit qui est fait, comme son nom le dit, pour protéger les oreilles des bruits qui leur sont nuisibles. Et aussi les lunettes de protection pour protéger les yeux de la personne.

Le casque de soudage ou masque de protection, qui protège les poumons de la personne contre les débris de fer ou de bois, aussi contre l’environnement poussiéreux que peut être un chantier. Ceci coûte entre 1 à 60 euros environ.

Les vêtements de protections

Le bleu de travail, les vêtements que portent les ouvriers, ils sont généralement bleus et ont plusieurs modèles comme la combinaison, la salopette, ou veste et pantalon. Cet équipement permet à la personne de garder ses vêtements au propre et de se sentir plus ou moins en sécurité. Toutefois, le bleu de travail protège en plus grande partie les vêtements de l’ouvrier. Coûte entre une dizaine à une soixantaine d’euros environ.

Les gans de protections, ce sont des équipements pour chaque ouvrier aussi, pour les protéger des risques éventuels qui peuvent arriver à leurs mains. Dans un chantier, on n’est jamais loin d’un objet tranchant, de fil électrique, de paroi écorchant et bien d’autres encore. Les gans préviennent la personne de ses risques. Entre 10 à 60 euros environ. Pour faciliter les achats de ces équipent de protection des sites comme oxwork nous propose divers produits.

Les chaussures de sécurité, un équipement qui protège les pieds du porteur contre un objet qui peut lui tomber dessus, ou un clou qui pourrait lu rentrer dans les pieds. Ils ont une coque en acier sur le devant, ou bien ils sont faits à base de matière très résistante comme la composite. Assurant ainsi une bonne sécurité. Entre 20 à 100 euros environ.

Les équipement de protection

L’équipement anti-chute, fait pour protéger les ouvriers qui devront faire des escalades, d’une chute qui pourrait leur être fatale. Ils comportent généralement de harnais de sécurité, d’anneaux d’ancrage et de mousquetons; sans oublier la corde anti-chute pour retenir la personne en dessus du sol en cas d’accident.

Ces équipements sont conçus par les industries très strictement, car c’est une vie qui est en jeu. Et il est très conseillé de s’en équiper quand on travaille sur des chantiers ou sur des zones à risques. Les producteurs de ses équipements donnent au consommateur une large gamme de choix sur tous les types et modèles, pour hommes, femmes et enfants pour une sécurité optimale.

Précédent Tout savoir sur la vente à réméré
Suivant Les différentes solutions pour acheter une maison