Les précautions à prendre avant de construire une maison en bord de mer


Il y a de nombreux bénéfices à posséder une jolie maison se trouvant en bord de mer. Comme de superbes panoramas, un environnement plus sain, ou encore l’accès à la mer. Toutefois, les bénéfices ne devraient pas occulter les précautions à prendre avant de construire votre maison. Parce que cette dernière sera souvent exposée aux éléments, tels que l’humidité de l’air, la lumière du soleil, les vents forts, et la corrosion due à l’eau salée. Voici donc quelques précautions à considérer.

Bien choisir la localisation

L’un des plus importants facteurs à considérer lors de la construction d’une maison est son emplacement. C’est d’autant plus important si vous comptez réaliser une construction en bord de mer. En ce sens, il est essentiel de prendre en considération des facteurs tels que la proximité de l’eau, à cause du risque d’inondation.

À cause de la marée, ou d’autres raisons, le niveau de la mer peut augmenter et atteindre votre logement. Il faut aussi tenir compte du phénomène d’érosion marine. De ce fait, faites faire une étude par un professionnel, et renseignez-vous sur les réglementations en vigueur et sur la « loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral ». De cette manière, vous pourrez choisir l’endroit le plus sécurisé et approprié pour construire votre habitat.

Prévoir une bonne protection face aux aléas du climat

Comme nous l’avons précisé précédemment, le littoral est une zone qui peut être soumise à des phénomènes météorologiques violents. C’est pourquoi vous devez considérer différentes mesures comme le fait de construire votre maison sur pilotis et avec des fondations solides, pour la protéger en cas d’inondation et de marée de tempête.

Il est également indispensable de prévoir l’installation de fenêtres, volets, portes et d’une toiture qui résisteront aux vents violents, pour vous fournir une protection efficace. Pour arrêter les vents violents, il est envisageable de mettre en place des ganivelles ou des  canisses.

Si vous souhaitez avoir un espace extérieur pour profiter du soleil, installer une piscine, ou encore faire du jardinage, vous devez choisir des matériaux et des plantes qui résistent à l’air marin. Optez pour des matériaux non oxydables (l’aluminium, l’acier galvanisé ou PVC) et du bois imputrescible pour qu’ils soient durables. Quant aux plantes et aux arbustes, préférez ceux qui sont halophiles (salicorne, la bette, le fenouil marin, le lilas des mers…).

Étudier votre voisinage et opter pour une peinture adéquate

Faites également attention à votre voisinage, parce que l’aspect extérieur de votre future maison doit peut-être respecter les règles d’urbanisme concernant la région. Certaines couleurs peuvent ainsi être associées à certaines régions en particulier. Concernant le type de peinture, optez pour une qui soit adaptée à l’environnement marin. La peinture pliolithe est fortement conseillée, étant donné qu’elle résiste à l’air marin et à l’humidité, de même qu’aux changements au niveau des conditions climatiques.

Précédent Toulon, Marseille : comment acheter plus facilement ?
Suivant Les différents critères pour estimer le bon prix d'un bien immobilier