Peut-on trouver un logement étudiant sans garant ?


Avoir un garant est de loin le moyen le plus sûr pour louer un logement étudiant. Cela ne signifie pas que louer sans garant est impossible. C’est plutôt compliqué. Pour mieux convaincre votre bailleur et faciliter les processus de location, ces quelques conseils pourraient vous êtes utiles.

La garantie loca-pass

Il s’agit d’une caution solidaire qu’on propose à son bailleur. Elle est valable pendant 3 ans, à partir du premier jour de location. Tel que son nom l’indique, elle permet de garantir le paiement du loyer et les charges dans le cas où le locataire se trouve dans l’incapacité de paiement.

Ce type de garantie est dédié pour les employés du secteur privé et les salariés saisonniers. Les locataires de moins de 30 ans peuvent aussi accéder à la garantie loca-pass, sous quelques conditions. Il s’agit des jeunes en formation professionnelle ou en contrat d’apprentissage. Il y a aussi les étudiants salariés en CDD ou en ayant une convention de stage. Les jeunes à la recherche d’emploi peuvent aussi en bénéficier en cas de location en logement étudiant sans garant.

Si la garantie loca-pass est facilement accessible, l’étudiant a 6 ans maximum pour rembourser à son propriétaire toutes les sommes avancées.

La garantie des risques locatifs

La garantie des risques locatifs est en clair une sorte d’assurance contre les impayés. Elle est très avantageuse tant pour le propriétaire que pour le locataire. Pour les jeunes sans garant, elle facilite l’accès au logement étudiant. Elle offre en même temps une tranquillité assurée au propriétaire et l’épargne de tout risque d’impayé ou d’une dégradation du bien en location.

La couverture des loyers et charges impayés peut s’élever jusqu’à 2 000€ par mois avec un plafond de 70 000€ durant la durée de location. Ceci est valable jusqu’à la fin du bail.

La garantie des risques locatifs couvre non seulement les loyers impayés, mais aussi les frais de procédure. En cas de dégradation du logement, l’assurance est limitée à 7 700€ s’il s’agit d’une location non meublée. Les propriétaires qui proposent une sous-location ne peuvent pas bénéficier d’une garantie des risques locatifs. Il en est de même pour les locaux commerciaux ou professionnels, ainsi que les logements sociaux.

Il ne faut pas oublier que seuls les contrats conclus avant le 31 mai 2015 peuvent être renouvelés et seulement pour une durée d’un an maximum. Les compagnies d’assurances ne peuvent plus proposer ce type de garantie aux locataires depuis le 1er janvier 2016.

Précédent Trois astuces pour vendre rapidement son bien immobilier
Suivant Techniques de peinture innovantes pour votre maison