Principes d’installations électriques domestiques


Le confort d’une habitation dépend beaucoup de l’aisance à employer le courant électrique pour faciliter les travaux domestiques et ceux de la vie courante. Une maison électrifiée donne une image de classe et d’un certain standing social pour ses occupants. Mais tous les matériels électriques domestiques sont régis par une norme légale obligatoire, en l’occurrence la norme NF C 15-100 qui dicte et énonce les différents mesures et dimensions standards applicables lors des installations électriques.

À quoi sert cette norme imposée ?

La plupart des anciennes constructions datant d’avant 1974 (un peu moins de la moitié) possèdent toutes une installation électrique désuète et n’offrent plus assez de sécurité pour les usagers. Il y a des risques certains d’accidents électriques divers (court-circuit, électrocution, risque d’incendie dû aux installations défaillantes…) C’est pour remédier à cet état de fait que la loi a promulgué cette nouvelle norme, plus sécuritaire et moins dangereuse pour les abonnés.

Suite à cette nouvelle norme, la plupart des nouvelles constructions ainsi que les rénovations des anciens logements doivent suivre cette norme sous peine de sanction pénale. Notons aussi qu’ils leur sont impossibles de se brancher au réseau d’électrification d’EDF sans l’avis favorable du Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers en électricité).

Qu’est-ce qu’une installation électrique ?

D’après un électricien paris, une installation électrique est l’ensemble des réseaux de distribution d’électricité domestique dans une habitation ou un logement. Habituellement, celle-ci commence à partir du compteur principal de distribution du courant (secteur) qui appartient à la compagnie distributrice, mais qui est à la charge totale des usagers qui devront en prendre grand soin.

Pour pouvoir profiter confortablement du courant électrique, les nouvelles maisons postérieures à 2009 sont tenues d’appliquer ladite norme. Pour les anciennes, elles devront faire l’objet d’un diagnostic électrique pour suivre la norme prescrite.

Les principes d’installations électriques

Le but de ces principes est d’offrir aux usagers un confort d’emploi maximum et le plus sécurisant pour eux comme pour le réseau de distribution.

Le compteur principal devra être protégé par toute défaillance de l’installation électrique, ce qui nécessite obligatoirement la pose d’un disjoncteur principal de coupure du courant, et avant tout branchement d’appareils électriques. Ce disjoncteur est aussi secondé par les disjoncteurs différentiels (ou fusibles) qui coupent le courant en cas de court-circuit accidentel.

Il est à noter que les câbles, les fils électriques, les accessoires utilisés (prise, interrupteur, douilles, boîtier de dérivation, etc.) devront être normalisés suivant une règle stricte et selon leur emploi.

Précédent Ce qu’il faut connaitre en location appartement meublé
Suivant Les différentes prestations proposées par un serrurier