Rédigez une petite annonce immobilière efficace en 10 étapes


Vous devez rédiger une petite annonce immobilière pour vendre ou louer une maison ou un appartement. Cela ne semble pas si compliqué. C’est vrai mais peut-être n’avez-vous jamais écrit un texte de ce genre auparavant. Quelque soit la nature de votre propriété, il y a de bonnes chances que vous souhaitiez rapidement conclure.
Vous avez un bon produit, comment faire pour trouver le bon client ?
Voyons ensemble les 10 points qui vous aideront à rendre votre petite annonce immobilière remarquable.

Les 5 premières étapes : les choses à faire

Un titre et une introduction appropriés

Quelque soit le type de votre offre, le titre n’a pas nécessairement à en porter la mention. Vous n’avez donc pas à préciser s’il s’agit d’une vente ou d’une location. En effet, votre annonce sera catégorisée dans la rubrique correspondante.
Eviter cet écueil vous permettra par ailleurs de donner les mots-clefs importants sans allonger le titre.
Ce dernier étant une invitation à la lecture, l’introduction qui le suivra devra présenter les informations clefs.

Donner les informations clefs

Pour parler à votre prospect, commencez par lister les données importantes de votre bien immobilier.
Indiquez le nombre de chambres à coucher, salles d’eau, séjour, et précisez les dépendances existantes (garage, buanderie, grenier…).
Donnez ensuite le prix de vente ou le montant du loyer.
Enfin, renseignez la surface (habitable et non habitable) et la localisation.

Une image vaut mieux qu’un long discours

Préférez des photos, autrement plus parlantes pour vos clients potentiels que tous les textes que vous pourrez écrire.
Tout cliché ne sera néanmoins pas bon à prendre.
Prêtez attention à la qualité de chacun d’entre eux. Assurez-vous que la résolution de vos images soit suffisante (choisissez la haute définition si possible). Vérifiez qu’aucune partie de votre photo n’est floue et que la luminosité est adaptée.
Les prises de vue de jour sont à privilégier.
Enfin, laissez de côté les photos de type portrait : le format paysage est votre allié.

Privilégier une mise en page aérée

Une annonce se voulant complète finit nécessairement par être quelque peu indigeste. Si malgré nos recommandations vous choisissez de donner un descriptif absolument exhaustif de votre propriété, aérez le tout. Apportez un soin particuliers à l’espacement entre vos paragraphes.

Soigner son langage

Gardez-vous bien d’écorcher la langue de Molière. Si les fautes sont inévitables, la relecture doit l’être aussi. Utilisez si possible un outil logiciel tel qu’Antidote afin de vous assurer une grammaire et une orthographe impeccables.
Une annonce ne respectant pas ce critère perdra rapidement de la crédibilité. La qualité de votre style d’écriture et de votre bien immobilier seront éclipsées.

Les 5 dernières étapes : les choses à ne pas faire

Faire de la discrimination

En vous décidant à mettre votre bien sur le marché, vous vous êtes peut-être surpris(e) à rêver d’un client idéal.
Avant même de commencer la rédaction de votre annonce, gardez à l’esprit qu’écrire votre préférence constitue une discrimination.
Ne précisez jamais le profil que votre acheteur ou locataire devrait avoir afin d’éviter tout problème légal.

Bafouer la syntaxe pour attirer l’œil

Cela ne fonctionnera pas. Mettez toujours des majuscules lorsque la grammaire l’impose, jamais pour mettre en valeur un mot.
N’utilisez pas d’abréviations, en dehors de celles communément admises (ne contractez jamais les mots pour gagner en vitesse de lecture).

Une description trop longue

Trop d’informations tue l’information. Rappelez-vous que votre prospect n’aura vraisemblablement que quelques minutes à vous accorder.
Concision et précision doivent rester les maîtres mots de votre texte.
Les phrases longues sont à prohiber. Rappelez-vous que vos prospects liront votre annonce d’abord en diagonale. Le texte doit donc, dans son entier, être lisible et compréhensible.

Une jolie fable trop belle pour être vraie

Si les premiers mots de votre annonce doivent retenir l’attention, il ne faut pas tomber dans l’excès. Dans un premier temps, l’abus de superlatifs réduira la crédibilité de votre annonce. Dans un second temps, cela pourrait même être une source de déception pour un client visitant votre propriété.
Restez réaliste et factuel (le) autant que faire se peut.
Remplacez les mots doux vantant la qualité de votre bien par des tournures de phrases insistant sur ses côtés positifs.
Vous avez par ailleurs l’obligation légale de fournir certaines informations. C’est notamment le cas du diagnostic de performance énergétique et du bilan de gaz à effet de serre. Assurez-vous que celles-ci figurent dans votre annonce, des sites sérieux tels que Full Annonces, dans la Catégorie vente maison et appartement ne manqueront pas de vous le rappeler.
Si votre propriété immobilière présente des défauts qui pourraient nuire à l’annonce, libre à vous de ne pas les mentionner. Rappelez-vous cependant qu’il vous sera tout de même nécessaire d’en informer votre prospect au cours d’une éventuelle visite du site.

Une annonce écrite pour des experts

A moins que vous ne vous adressiez à une clientèle de spécialistes du domaine, n’utilisez pas de jargon. Vos clients potentiels ne le comprendront peut-être pas. Vous devez donner des informations claires, facilement compréhensibles par tout le monde.

Précédent Rachat de crédit immobilier : bénéficier du meilleur taux
Suivant Des conseils pour choisir un radiateur électrique économique