Savez-vous tout ce que votre logement peut faire pour vous ?


Le logement est un sujet de préoccupation constant pour la plupart d’entre nous. Trop souvent réduit à des questions pratiques (taille, coût, proximité des écoles, des transports…) par ailleurs légitimes, il est pourtant beaucoup plus que cela.

Les psychologues estiment que notre habitat reflète notre personnalité, et toutes les traditions ont développé des méthodologies pour décoder et tirer parti de ce lien entre  l’habitat et l’habitant. Car choisir un lieu de vie, c’est l’histoire d’une rencontre avec un lieu, d’un ancrage, pour une tranche de vie plus ou moins longue.

Notre habitat, c’est d’abord un territoire protecteur. Mais la répartition des espaces reflète nos préoccupations : quel « territoire » est laissé à chacun, à chaque fonction ? Cela reflète-t-il les priorités ? Quelle place est réservée pour le couple, pour le travail ? Je me rappelle d’une famille où la maman n’avait pas de placard et devait négocier avec ses enfants l’accès à une partie des leurs, et où le couple dormait sur la mezzanine servant aussi d’espace de jeu… Les conflits, encore latents, n’allaient pas tarder à exploser !

Pour que l’habitat soit protecteur, bienveillant, il faut être méthodique :

–          Le Feng shui et la géobiologie permettent de choisir le lieu et d’envisager ses scénarios de fonctionnement probable du lieu (terrain à construire ou lieu construit) : quel est le potentiel, la personnalité du lieu ? Etes-vous compatibles ?

–          Ces mêmes techniques, avec les tracés régulateurs, forment un cadre pour concevoir votre habitat, si vous construisez : où placer la maison ? les chambres ? la porte d’entrée ? quelle forme donner à l’ensemble ? comment l’orienter sur le terrain ? en tenant compte bien sûr des vis-à-vis, de l’environnement, des contraintes réglementaires…

–          Ces techniques permettent également de rénover, aménager,… un lieu existant.

–          Cependant il est évidemment plus efficace d’intervenir le plus en amont possible du projet.

–          A ces techniques, on peut ajouter un travail spécifique sur l’électricité, afin, au minimum, de dormir en zone saine, sans pollution électromagnétique.

Enfin,  pour bien s’entendre avec sa maison, il faut aussi adapter ses comportements, en connaître le mode d’emploi….

Ce faisant,  bien-être et fluidité seront au rendez-vous.

Isabelle Sengel –créatrice de lieux de réussite et de bien-être

Architecte d’intérieure, praticienne en Feng shui et géobiologie

Précédent Remplacement d'une vitre de porte automatique
Suivant Conseils pour l'achat d'un bien immobilier