Travail en hauteur : comment se protéger


Le travail en hauteur est inévitable dans certains domaines professionnels, notamment celui de la construction. Des risques permanents y sont liés, principalement les chutes qui sont d’ailleurs fréquentes selon les statistiques nationales. Ces dernières sont la source d’accidents plus ou moins graves, voire de décès. Il y a cependant des mesures à respecter pour se protéger et pour réduire les risques, à adopter par les travailleurs autant que par les employeurs.

Les dispositions de l’employeur

Il revient en premier lieu à l’employeur de prendre les dispositions nécessaires pour protéger ses salariés de tout risque lié au travail en hauteur. Après une évaluation de ces risques par une expertise de chaque poste, il devra apporter les aménagements adéquats et mettre à la disposition de chacun les équipements de protection individuelle ou collective qui s’imposent. Des règles spécifiques sont prévues par la réglementation selon chaque domaine ou chaque poste, à l’instar des charpentiers ou des zingueurs. Ce cadre définit toutes les mesures à prendre, allant de l’aménagement des lieux de travail aux EPI, en passant par les formations à octroyer aux travailleurs pour qu’ils puissent être en mesure de se protéger et se prévenir efficacement de tout danger.

Il est également recommandé de tenir compte des conditions météorologiques favorables. En cas de tempête ou de vent violent, tout travail en hauteur doit cesser et ne reprendre que lorsque le temps est plus clément car cela favorise les risques de chutes et d’accidents divers. Des moyens de signalisation ou de communication spécifiques doivent également être prévus.

Quels équipements de protection ?

Selon le poste et la situation, différents équipements sont disponibles dans le travail en hauteur, notamment les harnais de sécurité et autres équipements anti-chute qui doivent être mis à la disposition de chaque travailleur quel que soit le type de tache à entreprendre.

Les échelles et échafaudages quant à eux doivent répondre à des normes de sécurité bien précises pour garantir la sécurité des utilisateurs. Il faut cependant savoir que l’utilisation d’échelles ou de cordes est soumise à des réglementations très strictes, leur usage est même interdit dans certaines situations. En savoir plus sur le matériel  de travail en hauteur ici.

Précédent La relation entre architecte et entreprise de bâtiment
Suivant Système d'alarme sans fil, les contraintes de portée