Comment réparer un volet roulant ?


Le volet roulant manuel est un dispositif permettant d’empêcher la luminosité de rentrer à l’intérieur de votre logement. Comme tout système, il est susceptible de tomber en panne et un dysfonctionnement n’est pas forcément dû à l’usure du mécanisme. L’objet de cet article est d’expliquer comment réaliser un dépannage de volet roulant au lieu d’acheter directement du nouveau matériel, ce qui pourrait revenir cher.

Comment réparer si le bois travaille ?

Il peut être difficile de manœuvrer un volet roulant à manivelle. Rassurez-vous, il n’y a pas d’obligation d’en acheter un neuf pour un prix élevé car certains dysfonctionnements son réparables. Commencez par ouvrir le coffre et observez-le minutieusement afin de trouver la cause du problème. Il est par exemple arrivé un cas où notre vitrier à Paris a constaté que le bois avait travaillé. Cela était dû au fait que les lames du tablier s’étaient abîmées en se frottant contre le bord du plancher du caisson. Les lames ont raclé les profilés de guidage, elles ont donc été entaillées. Nous expliquons ci-après une solution pour corriger ce problème.

Procédure de dépannage

Pour faire en sorte que les lames restent droites, il va falloir les guider grâce à deux ou quatre galets. Il s’agit de petites roues nécessitant la réalisation d’un support réglable. C’est la fabrication de ce support qui va demander beaucoup de travail :

– Les supports peuvent être taillés à partir d’un morceau de bois exotique, il est toutefois parfaitement convenable d’utiliser toute essence de bois qui résiste à l’extérieur (chêne, châtaigner, etc).
– Le bout du support doit être taillé à 45 degrés pour laisser de l’espace autour du galet. Derrière la tête qui le supporte, le support est aminci afin de libérer de la place pour le rouleau du store et de pouvoir utiliser des boulons de fixation courts, ce qui garantit un montage plus solide. Les boulons, les écrous et les rondelles sont les éléments qui coûtent le plus cher, à l’inverse des galets qui sont trouvables à moins d’un euro.
– Des perçages doivent être faits dans la planche du coffre, sachant qu’ils doivent être plus longs que larges et arrondis aux extrémités. Le but de ces perçages est de permettre l’ajustement des supports.

Mise en place des supports

Nous avons donc 4 supports qui doivent être répartis sur la largeur du volet : deux aux bouts, un au tiers et un aux deux tiers. D’un point de vue concret, ce sont surtout les deux du milieu qui sont nécessaires. Il n’y a pas besoin de beaucoup d’outils pour leur fabrication et leur pose : il suffit de se procurer une défonceuse, une scie sauteuse et une perceuse sans fil. Il va falloir percer des trous alignés et dégager les éclats faisant saillie avec un ciseau ou une lime.

– Les supports doivent être mis en place de façon perpendiculaire par rapport au volet, sachant que les boulons doivent rester visibles à l’extérieur. Il vaut donc mieux qu’ils soient correctement alignés pour obtenir un résultat plus esthétique. En revanche, il n’y a pas de difficulté particulière au niveau du perçage et du boulonnage.
– Au cas où les boulons ne tiennent pas dans leur emplacement, demandez l’aide d’une autre personne pour les maintenir, ce qui vous permettra de placer les écrous dans le boîtier.

Fabrication des supports

Les supports qui doivent être fabriqués sont de petite taille, vous pouvez les découper à partir d’un seul morceau de bois de récupération.

Fraisage du logement des boulons

Il est plus facile de fraiser le logement des boulons sur la pièce brute qu’après avoir découpé les supports. Les boulons sont de 6mm de diamètre et la fraise doit être de 8mm de diamètre.

Perçage et sciage

Le coupage est réalisé avec une scie sauteuse, après avoir percé des trous de 10mm de diamètre pour faciliter le passage de la lame. Il faut ensuite retailler la pointe des supports pour dégager le galet.

Vissage des roulettes

Dans le coffre, il n’y a pas besoin de produit de finition sur le bois exotique. Il suffit de visser les roulettes en place, après avoir ébavuré (avec du papier abrasif) le découpage effectué précédemment.

Repérage des perçages sous le boîtier

Il faut repérer avec soin les perçages sous le boîtier du volet : les supports reposent contre le store et leur positionnement peut être contrôlé à l’équerre.

Mise en place des boulons poêliers

Un trou de 6mm de diamètre doit être percé au milieu de la forme ovale de chaque fraisage. Vous pouvez utiliser un maillet pour enfoncer les boulons poêliers.

Mise en place des galets

La dernière chose à faire est de boulonner en mettant sous les écrous une rondelle plate et une rondelle à ailettes. Les galets doivent être placés de telle sorte que les lames reprennent une forme droite comme initialement.

Précédent Le carton de déménagement
Suivant Serrure fichet pas cher