Filière vin : Conseils pour s’offrir un domaine viticole rentable


 Le vin est un produit ayant une valeur éminente qu’on apprécie un peu plus au fil des années. Devant l’amour et l’engouement des Français pour cette filière, investir dans le vin peut être intéressant. Toutefois, la prudence est de mise.

Acheter un domaine viticole, ce qu’il faut savoir

Investir dans la filière vin est un métier très valorisant. Ce n’est pourtant pas une chose aisée. En effet, il faut avoir un minimum de connaissances pour savoir acheter. Il faut également être capable d’identifier les pièges à éviter. Parce que le métier n’est pas facile et que les résultats ne sont jamais sûrs, il y a quelques paramètres à ne pas négliger. Quelles sont les conditions de réussite ?

Le budget

Pour acquérir un domaine viticole, il ne faut pas forcément être chinois, investisseur professionnel, ou héritier d’un domaine familial. La viticulture est un métier pour tous, à condition d’avoir les moyens pour financer son activité. Il ne faut pas oublier que le prix moyen des terres viticoles ne cesse d’augmenter. Pour être sûr de réussir dans ce secteur, avoir un bon financement est essentiel. Et pour que votre investissement soit rentable, mieux vaut compter dans les 5 à 15ha de domaine. Il ne faut cependant pas miser sur n’importe quelle terre viticole. Pour être sûr que ce soit rentable, privilégiez les domaines à fort potentiel.

Avoir un bon budget ne suffit pas pour réussir dans la transaction de domaines viticoles. Il faut en même temps savoir s’installer, ce qui n’est plus la même chose qu’il y a 40 ans. De nos jours, la plupart des acquéreurs qui veulent s’installer à moindres frais préfèrent commencer par louer leurs terres à des viticulteurs locaux, qui sont à proximité.

Une bonne gestion

L’acquisition d’un domaine viticole repose sur plusieurs conditions. Effectivement, comme toute entreprise qui se gère, il faut être capable de trouver un autre mode de financement alternatif. Ceci est incontournable afin de maîtriser les éventuels endettements si le domaine est moins rentable. Avoir une autre source d’investissement vous permettra de préserver tous les stocks en cave, au lieu de les vendre pour payer vos échéances.

La gestion d’un domaine viticole comprend aussi l’établissement du dernier état de production et les stocks à écouler, sans oublier les bilans financiers.

En tant que propriétaire d’entreprise, vous aurez besoin d’être entouré par de bons conseillers. Ceci peut être vos amis ou votre famille. Ces derniers vous accompagneront dans le choix de vignoble. Ils vous aideront également à véhiculer votre entreprise, depuis son acquisition à l’évaluation des stocks jusqu’à la gestion de production.

De la motivation

Si vous projetez d’acheter un domaine viticole, sachez avant de commencer votre activité que c’est un métier très physique. En effet, la filière vin ne connait aucun temps de chômage. Si ce n’est pour assurer la plantation, la récolte, la vinification et les vendanges, ce sera la préparation du vin. Ce dernier implique cependant une descente sur terrain pour la rencontre des vignerons. En vous imprégnant sur leurs activités, leurs méthodes et leurs connaissances, vous aurez au moins une idée sur la manière dont vous allez faire votre propre vin.

Précédent Les erreurs à éviter lors de la vente de votre maison
Suivant Comment fonctionne le chauffage électrique ?