Optimiser son placement en SCPI


Pourquoi faire un placement en scpi ?

Même si l’investissement s’avère rentable, la gestion quotidienne des locataires et de la fiscalité peut s’avérer difficile et risqué. Les législations et les normes se succèdent, les secteurs géographiques potentiellement fructueux aujourd’hui peuvent tomber en désuétude à moyen terme. Dans le cadre d’une scpi, l’associé est complètement dégagé des aléas du terrain.

Il ne gère que ses parts et ses revenus lui sont versés périodiquement et soumis à la fiscalité immobilière traditionnelle. S’il a financé son placement à l’aide d’un emprunt, il peut déduire les intérêts versés comme pour un bien immobilier individuel. Du fait de la mutualisation des fonds de ses adhérents, la scpi est en capacité de négocier très efficacement avec tous les intervenants, du vendeur de terrain ou d’immeuble aux artisans de la construction ou de la rénovation, en passant par les architectes et les autorités locales.

Comme la scpi gère de nombreux immeubles, elle mutualise aussi les risques pour pouvoir obtenir un taux de rendement stable à redistribuer.

Concrètement : comment faire pour investir ?

Le candidat à un placement en SCPI a l’immense avantage de pouvoir disposer en permanence du conseil d’une équipe d’experts en gestion du patrimoine qui élaboreront avec lui son profil personnel d’investisseur.

Il convient avant toute acquisition de bien cibler le genre de scpi qui sera en adéquation avec sa situation particulière, faute de quoi on pourrait voir son placement être moins rentable notamment en raison des mesures fiscales qu’il faut bien maîtriser. Ensuite la comparaison des taux de rendement distribués dans les quelques années écoulées et surtout leur stabilité, donnera un indicateur de la santé de la scpi, mais il ne faut pas s’arrêter à ces données du passé, il faut garder à l’esprit qu’un placement doit être tourné vers l’avenir. Les meilleures scpi sont celles qui présentent un fort potentiel pour le futur comme des implantations dans des secteurs géographiques émergents sur le territoire national mais aussi dans la zone euro où les fiscalités peuvent être plus avantageuses.

Celles qui se spécialisent dans des secteurs professionnels particuliers, comme par exemple la santé, l’éducation ou des biens technologiquement à la pointe du progrès seront certainement celles qui pourront être les plus fructueuses. Dans un futur proche, il ne faut pas oublier non plus que les immeubles qui vont attirer de plus en plus les locataires solvables seront ceux dont la qualité environnementale offrira à ses occupants une bonne image de marque mais aussi une bonne maîtrise de leurs charges en matière d’énergie.

Précédent 4 idées pour créer une décoration automnale
Suivant Chasseur immobilier : le chasseur peut-il négocier les prix ?