La relation entre architecte et entreprise de bâtiment


Pour le particulier qui entreprend la construction d’une nouvelle maison ou la rénovation d’un bien ancien, les rôles des différents interlocuteurs peuvent parfois prêter à confusion. Qui de l’architecte ou de l’entreprise générale de bâtiment fait le suivi des travaux ? Comment les tâches sont-elles réparties entre tous … retour sur une organisation optimale d’un chantier voué à la réussite.

Le cabinet d’architecture :

Sa première mission – évidente et incontestable – consiste à faire les plans de la maison ou de l’appartement neuf ou à refaire. Néanmoins, dans le cas qui nous intéresse, c’est sa seconde casquette qui peut sembler redondante avec celle de l’entrepreneur : la coordination du chantier. Par coordination du chantier, on entend le suivi technique et financier du bon déroulement des travaux. Cela passe donc par une véritable animation – chef d’orchestre – pour s’assurer que toutes les parties prenantes interviennent comme prévu (au bon moment, pour faire les bonnes opérations et au prix convenu).

En réalité, ce rôle peut être endossé par l’archi si jamais il n’y a pas d’entreprise générale impliquée. L’architecte peut concevoir avec son client un projet où ils travaillent en direct avec plusieurs entreprises / artisans. A ce moment là – il est effectivement important que l’architecte suivre assidument les opérations.

L’entreprise générale de bâtiment :

De l’autre côté, l’entreprise générale de bâtiment est un interlocuteur nécessaire quant les travaux concernent de nombreux corps de métier du bâtiment. Selon Emmanuel de Crépy – co-fondateur de l’entreprise de bâtiment HUGGY, :

Quand il s’agit de coordonner l’électricien avec le peintre, le maçon, et le charpentier – c’est un métier à temps plein, et c’est dans ces moments là que l’intervention d’un chef de chantier devient vraiment importante !

En effet, dès qu’il s’agit de rénovations qui requièrent la présence de multiples interlocuteurs, il est crucial d’avoir une figure centrale qui reçoive toutes les informations du projet. Avec une vision transverse, il est le seul capable d’assurer la bonne exécution des travaux. Dans le cas de HUGGY par exemple, il s’assurer qu’il n’y a pas de soucis techniques – auquel cas il remonte l’information immédiatement à l’architecte / client – et il vérifie en permanence que les travaux se font dans les temps et selon le budget défini initialement.

Il est clair qu’un projet réussi repose sur la bonne entente entre ces deux rôles phares d’un chantier. Un architecte doit pouvoir compter sur un conducteur de travaux et vice versa. Il faut une communication fluide entre ces deux interlocuteurs pour que les travaux soient menés à bien.

Précédent Comment s'y prendre pour poser votre toiture ?
Suivant Travail en hauteur : comment se protéger