L’essentiel à connaitre sur le gazon synthétique

Pour le plaisir des yeux, aujourd’hui, le gazon synthétique est vu partout à titre ornemental ou utilitaire. Devant l’entretien rude du gazon naturel ainsi que la quantité d’eau pour son arrosage, nombreux désistent à le cultiver dans le jardin ou sur le terrain. De plus, la pelouse artificielle est à la portée de toutes les bourses, de l’entrée de gamme à la haute qualité. Sur le marché, on peut trouver différents échantillons et le prix varie selon la longueur des fibres synthétiques et leur densité. Ils sont présentés sous forme de rouleaux. On peut mettre le gazon artificiel autour de la piscine ou du jacuzzi, sur la terrasse, dans les salles de jeux.

D’où vient le gazon synthétique ?

Les fibres du gazon artificiel sont conçues à partir des granulés de polyéthylène et de polypropylène. Ils sont chauffés à des températures élevées pour donner des brins. Ces derniers en forme de longs fils continus vont être enroulés sur une bobine. Ensuite, on prépare la trame de la pelouse avec du polyuréthane qui est réservé pour les zones de passages fréquentes et les terrains de sports, et la trame en latex pour le jardin. La technique de tuftage est employée ici. A l’aide d’une machine à coudre industrielle géante à grande vitesse, on coud les fibres sur son support. L’espace entre deux rangées de brins appelé gauge s’exprime en pouce. Puis, une autre machine coupe les boucles de fils cousus à la hauteur voulue et on obtient la pelouse. Après, on pique toute la surface pour constituer les pores de drainages.

Avant d’être mis sur le marché sous forme de rouleau gazon synthétique, le produit subit encore des tests visuels et des tests au laboratoire pour assurer sa qualité.

Comment faire pour poser le gazon ?

La procédure n’est pas pareille pour chaque type de terrain. Sur un sol meuble comme le sable ou la terre, il faut désherber et aplanir afin d’avoir une surface uniforme propre sans bosse ni trou. Ensuite, on pose les lés de la toile géotextile un à un pour empêcher les repousses d’herbes. Puis, on verse du sable à gros grains sur une épaisseur de 5 cm environ pour stabiliser le gazon. Après, on déroule chaque lé dans la même direction. On joint les bordures en rabattant les bandes préencollées pour dissimuler l’espacement. Il faut fixer la pelouse par des clous à 5 cm du bord. Sur un sol dur comme le carrelage, le béton, ou le goudron, c’est plutôt simple.

On nettoie juste avec le balai ou la haute pression le lieu et on le laisse sécher. Après on déroule le rouleau gazon synthétique de la même manière et sa fixation se fait par des bandes adhésives double faces ou avec de colle à appliquer tous les 20 cm pour faciliter l’écoulement d’eau.

Comment entretenir le gazon synthétique ?

Une fois posé, le rouleau gazon synthétique doit être brossé dans un seul sens pour avoir de l’esthétisme. Au fil du temps, sur les endroits à forte fréquentation ou sur les parties tassées par les meubles et les pots de fleurs, il faut redresser les brins avec le balai de cantonnier à poils durs ou avec la redresseuse électrique au moins une fois par an. Pour enlever les poussières en profondeur et les résidus, un nettoyeur à haute pression est nécessaire. Le désinfectant spécial gazon artificiel est aussi recommandé. Le lavage à grande eau enlève les mauvaises odeurs et les taches. Le ramassage des ordures avec la pelle ou l’aspirateur doit être régulier. Une petite astuce, on utilise de l’acétone ou du white spirit pour ôter le chewing-gum attaché.